Les masques et la COVID19 : bien anticiper son réapprovisionnement avec My Podologie !

list Dans: Actualités Le: comment Commentaire: 0 favorite Vue: 452

Messages de la Direction Générale de la Santé (DGS)

Nous le savons déjà depuis le 31 Juillet 2020, la Direction Générale de la Santé a lancé un appel à tous les professionnels de santé du secteur "ambulatoire", comme nous Pédicures-Podologues, à se réapprovisionner en EPI (équipements de protection médical). 

La DGS déclarait que dans la période qui s'étend du 28 Septembre au 4 Octobre 2020, Santé Publique a entamé une procédure s'arrêt du processus de distribution en masques, gants, blouses, charlottes et lunettes. En effet, le dispositif de distribution de ces équipements de protection individuelle ne concerne plus notre profession depuis le 5 Octobre. Depuis cette date, le pédicure-podologue doit s'approvisionner de manière autonome en EPI, et doit se rapprocher de ses fournisseurs habituels. 

L'ONPP (Ordre National des Pédicures-Podologues) ainsi que la DGS, invite fortement tous les professionnels de santé concernés, à se réapprovisionner au plus vite, afin de ne pas se retrouver en difficulté par la suite. En particulier, ils insistent bien sur le fait de se réapprovisionner en masques chirurgicaux et FFP2, qui comme nous le savons, sont indispensables. 

Les différents types de masques :

Les masques dits 'civils' ou 'grand public' : ce sont les masques qu'il est possible de trouver dans les grandes surfaces ou autre commerces, qui ne sont pas conformes aux normes retenues par le monde médical. Ce sont souvent des masques vendus peu cher, de mauvaise qualité.

Les masques chirurgicaux : C'est un masque destiné à arrêter les particules projetées par le porteur. Il peut contribuer à protéger contre les projections du malade. Les normes concernant ces masques sont régies par la Directive Européenne 93/42/CEE relatives aux Dispositifs Médicaux. Ils répondent à une Norme EN 14683 qui évalue l'efficacité du matériau filtrant dans le sens de l'expiration. Il existe 3 types de masques chirurgicaux : 

  • Type I : efficacité de filtration bactérienne > 95% 
  • Type II : efficacité de filtration bactérienne > 98%
  • Type IIR : efficacité de filtration bactérienne > 98% (résistant aux éclaboussures)

Nos masques chirurgicaux 3 plis, Type II, Certification CE, Norme EN 14683 sont actuellement en promotion sur My Podologie : 14,90€ au lieu de 19,90€ !

Vous pouvez commander autant de boites que vous le souhaitez (cliquez sur l'image pour accéder à la fiche produit) : 

- Les masques FFP : il s'agit d'un appareil de protection respiratoire (norme NF EN 149) destiné à protéger celui qui le porte contre les inhalations de gouttelettes et de particules en suspension dans l'air. On distingue : 

  • Les masques FFP1 : efficacité de filtration bactérienne > 80% 
  • Les masques FFP2 : efficacité de filtration bactérienne > 94% 
  • Les masques FFP3 : efficacité de filtration bactérienne > 99% 

Utilité d'un masque et bon usage !

Le masque de nos jours, est un produit qui possède une place très importante dans notre quotidien. En cette période de crise sanitaire, le Comité Scientifique conseille le port du masque dans les lieux publics clos et certains lieux publics ouverts. Le but du port du masque est de limiter par tous les moyens de transmettre sur une surface ou à un individu, des micro-organismes dont ce fameux SARS-COV 2 déclencheur de la COVID 19.

Lors de nos journées de travail, nous avons l'habitude de manipuler des masques afin de se protéger. Cependant, il ne faut pas oublier que le masque est un équipement de protection individuel à usage unique ! Dans une journée, un Podologue peut effectuer beaucoup de soins ou de consultations. Il est logique de penser que la consommation en masques ou autres équipements s'avère relativement élevée. Il faut de ce fait anticiper suffisamment à l'avance pour ne pas rencontrer des problèmes de réapprovisionnement, et dans la lignée, ne pas rencontrer de problème afin de soigner vos patients en toute sécurité. 

Le masque est soumis à des règles de bon usage que sont : 

Avant le soin : Le masque étant un équipement de protection individuel à usage unique, il en faut un par soin. Avant de le mettre en place, le praticien de santé doit effectuer une friction hydro-alcoolique. Après cela, le soignant peut mettre en place son masque en le manipulant par les brides et en le dépliant suffisamment. Puis il va placer la pièce faciale au centre de son visage. Enfin, il va pincer la barrette nasale au-dessus de son nez et tirer la partie inférieure du masque de façon à ce qu'il recouvre son menton. 

Pendant le soin : Le masque est seulement efficace dans le cas ou le praticien n'ait plus à le manipuler après sa pose. Petit rappel, un masque manipulé ou ré-utilisé après sa mise en place est un masque souillé ! Il ne respecte plus les normes de protection du soignant et du patient. 

Après le soin : Afin de respecter les normes de sécurité et être le moins possible en contact direct avec des micro-organismes, le masque doit être éliminé en ayant le moins de contact possible avec celui-ci. Tout d'abord, le praticien doit prendre les brides du masque en pinçant ses doigts. Puis il va les retirer de ses oreilles. Ensuite, il doit étirer le masque par tractions latérales pour enfin l'éliminer dans ses déchets. Il est important de toujours respecter les règles d'hygiène des mains après l'élimination du masque à la fin d'un soin. Le soignant doit immédiatement effectuer une friction hydro-alcoolique. 

Précaution sur le stockage de vos masques !

Vous êtes amenés à devoir commander beaucoup de masques afin de pouvoir tenir le choc qu'est cette crise sanitaire. Il est donc nécessaire de connaître quelques astuces pour de garantir la santé de vos stocks afin de ne pas se retrouver avec des produits dégradés ou inutilisables. Les masques doivent être stockés à l'abri de la chaleur, du soleil ainsi que de l'humidité. Ce sont les trois critères à absolument respecter pour éviter toute dégradation de votre matériel. 

Pour conclure...

Nous vivons une période qui met à rude épreuve nos esprits et la gestion de nos cabinets. Mais il n'y a pas que des points négatifs dans cette crise sanitaire. Elle permet de développer des qualités importantes comme le sens de l'adaptation et de l'anticipation. Il y a toujours du positif dans le négatif ! 

Prenez soin de vous !

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire